750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Flammekueche alsacienne (pâte pizza maison)

Aujourd'hui je vous partage une de mes recettes classiques que mes enfants adorent parce que c'est une pâte à pizza avec plein de lardons dessus : la flammekueche alsacienne !

Aujourd'hui je vous partage une de mes recettes classiques que mes enfants adorent parce que c'est une pâte à pizza avec plein de lardons dessus : la flammekueche alsacienne !

J'ai fait mes études à Strasbourg, alors la flammekueche, je connaissais. Quand mes enfants ont grandi et commencé à aimer les pizzas, j'en commencé à en faire de temps en temps, pour changer (un peu) des pizzas, en achetant des pâtes pizza toutes faites en supermarché, puis en magasin bio, rondes, de la taille d'un plat à tarte en tôle classique. Et puis un jour, il y a commencé à avoir de plus en plus de défauts de fabrication chez ma marque de l'époque : les pâtes étaient souvent trop petites pour remplir le même plat qu'avant ! Une fois, deux fois, trois fois...cela m'a agacé. Et puis les enfants et leur appétit grandissant, le format plat à tarte était de toute façon devenu trop petit...c'est ainsi que je suis passée à la pâte pizza maison, grâce à une recette simple et efficace d'un livre "de chevet" de cuisine "Marmiton fait maison : 200 recettes essentielles à faire soi-même". Et que j'ai commencé à faire des pâtes bien meilleures, à la taille d'une plaque à pâtisserie !

Ingrédients pour 3 pâtes (car on ne peut pas bien pétrir une trop petite quantité)

500 g de farine (T55, ou farine spéciale pizza)

1 sachet de levure de boulanger sèche (la plupart des marques proposent un format standard de 8 g)

1 cc de sel fin

1 cc de sucre

25 cl d'eau à 35°C

1 filet d'huile d'olive

Garniture de la flammekueche

200 g de lardons

15 cl de crème liquide

1 gros oignon

Herbes de provence

Poivre du moulin

Si ce n'est pas l'été et qu'il ne fait pas 35°C dans votre cuisine, faire chauffer votre four à 180°C, puis l'éteindre. Ce sera pour faire lever la pâte, la chaleur radiante d'un four chauffé puis éteint étant beaucoup plus efficace qu'un "maintien au chaud" à 35 ou 40°C en chaleur tournante - en ce qui me concerne j'ai essayé cette méthode mais cela ne marchait pas avec mon four.

Faire tiédir l'eau à la casserole à 35°C - mesurer avec une sonde (on ne prend pas de l'eau chaude du robinet qui peut ne pas être exempte de germes). Ceci est TRES important : en dessous de 35°C, la levure ne sera pas active, et au-dessus de 40°C, elle sera tuée...donc inactive aussi. Votre pâte ne lèvera pas et sera toute dure au lieu d'être croustillante.

Mettre dans un verre doseur (avec une forme étroite et haute) la levure, le sel et le sucre (qui est la nourriture pour la levure), et y verser l'eau tiède, mélanger. Recouvrir d'un film et laisser reposer environ 10 mn, une mousse brune doit se développer à la surface. Selon la marque/le sachet, le phénomène est plus ou moins important.

Vous pouvez alors verser le contenu du verre doseur dans la farine (faire un puits dans un saladier). Je mélange à la cuillère au début, puis à la main, la pâte ne doit pas être collante. Former une boule, la sortir du saladier et pétrir 5 mn. Je n'ai pas de technique particulière pour pétrir, cette recette s'acommodera de votre style de pétrissage !

On ajoute alors un filet d'huile d'olive (en ce qui me concerne je pense que je ne mets pas plus que 2 ou 3 cl, mais c'est selon les goûts), j'essaie d'emprisonner l'huile dans un creux et de l'envelopper de pâte pour ne pas avoir mon plan de travail plein d'huile...On pétrit encore 5 mn. Notez que vous pouvez très bien utiliser une huile parfumée : d'un bocal de tomates séchées, un échantillon d'huile piquante de la pizzeria...toutes les variantes sont possibles !

On remet alors la boule dans le saladier et on recouvre d'une serviette ou un torchon humide (vraiment humide, c'est-à-dire plongé dans l'eau puis essoré), c'est vraiment mieux qu'un film qui est imperméable. La recette dit de laisser reposer au moins une heure mais souvent 45 mn suffisent si le four est à bonne température : mettre la main dedans pour sentir si ce n'est pas trop chaud : environ 38°C c'est une bonne chaleur agréable mais qui ne brûle pas (on a ressenti de brulûre à partir de 45°C, bien que la peau ne subisse une véritable brûlure qu'à 60°C).

Pendant ce temps, faire blondir l'oignon émincé dans du beurre ou de l'huile d'olive avec un peu de sel pour les faire "suer", l'idée est de les avoir bien fondants car ils ensuite au four ils ne cuiront plus. Faire aussi cuire légèrement les lardons (qui eux finiront de cuire sur la pâte dans le four).

Vous pouvez aussi pendant ce temps de levée étaler les deux autres pâtes sur des feuilles de papier sulfurisé, les enrouler et les mettre dans un sachet congélation pour les congeler. La prochaine fois, vous aurez une pâte tout prête :) La recette indique que l'on peut congeler les boules, mais en ce qui me concerne les boules levaient pendant les premières minutes au congélateur et sortaient de leur boîte ! Je trouve qu'il et donc plus pratique de tout étaler d'un coup.

Au bout de 45 mn à une heure donc, la pâte a levé, elle a au moins doublé de volume. On la repétrit ce qui va lui faire reprendre son volume initial (c'est normal), diviser en trois boules égales (personnellement je pèse les boules pour y arriver).

Pendant ce temps préchauffer votre four entre 200 et 220°C selon votre four (en ce qui concerne mon four Sauter, le mode pizza à 200°C est parfait).

Etaler une boule au rouleau à pâtisserie, cette pâte s'étale très facilement sans coller, un bonheur ! Quelques grains de farine sur le rouleau et une pincée de farine sur le plan de travail suffisent. Quand la pâte est encore assez épaisse je la transvase sur un rectangle de papier sulfurisé et je finis de l'étaler jusqu'à arriver aux bords de la feuille, que je déplace alors sur une plaque perforée. La recette indique de mettre la pâte sur une plaque (non perforée) badigeonnée d'huile d'olive. Les deux méthodes sont possibles !

Je "rebrousse" alors les bords pour faire un léger rebord qui va retenir la crème sur la pâte.

Je répartis les oignons revenus sur la pâte, puis les lardons, je verse la crème liquide (juste assez pour faire une fine couche, pas trop pour garder une pâte croustillante mais assez pour que ce ne soit pas sec), puis je parsème des herbes de provence et termine par quelques tours de moulin à poivre, pas de sel parce que les lardons en apportent assez.

Pour ceux qui, aiment on peut aussi ajouter un peu de fromage (c'est même l'occasion de recycler tous les petits restes qui ne sont plus très appétissants sur le plateau...tout fromage fondu au four est délicieux !), j'aime beaucoup le roquefort ici. La flammekueche maison, comme les pizzas et les crêpes maison sont un repas "démocratique" : chacun peut ajouter sur sa part son ingrédient préféré !

Enfourner pour 20 à 25 mn, selon votre four, jusqu'à ce que les bords soient dorés. A déguster avec une salade verte (ou violette, style trévise), et un verre de vin blanc (pour les grands).

Alors certes, ce sera plus vite mangé que préparé... mais au moins vous aurez pris une longueur d'avance sur vos prochaines flammekueche avec vos deux pâtes  au congélateur...ou simplement au frigo si vous voulez en refaire dès le lendemain, voire... préparer la deuxième pendant que la première cuit !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Corinne 17/12/2020 21:47

Merci beaucoup pour le partage miam miam

nathouest 17/12/2020 17:25

j'ai toujours eu envie d'en faire une ....c'est bientot les vacances alors je retiens cette recette !
merci

Marie-Anne 15/12/2020 23:49

Excellente idée pour changer des pizzas et c'est vraiment bon!