750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plat de côtes aux carottes

En ce mois de décembre propice aux traditions et aux repas de famille, voici un autre plat d'hiver mariant une viande et un légume, tous deux simples à préparer et économiques...

En ce mois de décembre propice aux traditions et aux repas de famille, voici un autre plat d'hiver mariant une viande et un légume, tous deux simples à préparer et économiques...

Le plat de côtes est en effet une partie non noble du boeuf, très bon marché (3 ou 3.50 euro le kilo chez mon boucher), mais au très bon goût...il faut simplement la cuire longuement en bouillon (de 3 à 4 heures). Mis à part le fait de prévoir suffisamment à l'avance, c'est une recette très simple (on met tout ensemble dans une marmite en même temps), qui nécessite peu de préparation et de surveillance, et c'est un plat qui pourra être réchauffé plusieurs fois.

Il faut prévoir 250 à 300 g de viande par personne, puisqu'il y a pas mal d'os.

J'ai utilisé 1.2 kg de plat de côtes (4 parts), un petit kilo de carottes, un oignon piqué de 2 clous de girofle, une gousse d'ail entière (facultatif), deux feuilles de laurier et une branche de thym, le vert d'un poireau, un cube de bouillon de légumes, et 1.5 litre d'eau.

J'ai utilisé 1.2 kg de plat de côtes (4 parts), un petit kilo de carottes, un oignon piqué de 2 clous de girofle, une gousse d'ail entière (facultatif), deux feuilles de laurier et une branche de thym, le vert d'un poireau, un cube de bouillon de légumes, et 1.5 litre d'eau.

On place simplement la viande (sortie à l'avance du frigo) dans un grand faitout avec l'eau froide (qui doit recouvrir la viande) et tous les éléments du bouillon (cube, oignon, ail, vert de poireau).

On place simplement la viande (sortie à l'avance du frigo) dans un grand faitout avec l'eau froide (qui doit recouvrir la viande) et tous les éléments du bouillon (cube, oignon, ail, vert de poireau).

Et on porte doucement à ébullition.

Et on porte doucement à ébullition.

Pendant que la viande commence à cuire, on peut laver, éplucher et couper les carottes, en assez gros morceaux pour qu'elles ne soient pas trop cuites. J'ai eu dans mon dernier panier de légumes des carottes orange (assez tendres) et aussi des carottes violettes à l'extérieur et jaunes à l'intérieur (mais devenant orange à la cuisson !), beaucoup plus dures, que je coupe en plus petits morceaux.

Pendant que la viande commence à cuire, on peut laver, éplucher et couper les carottes, en assez gros morceaux pour qu'elles ne soient pas trop cuites. J'ai eu dans mon dernier panier de légumes des carottes orange (assez tendres) et aussi des carottes violettes à l'extérieur et jaunes à l'intérieur (mais devenant orange à la cuisson !), beaucoup plus dures, que je coupe en plus petits morceaux.

Je les rajoute dans la marmite. On pourrait ajouter d'autres légumes (comme des navets) à ce plat, mais en les ajoutant environ une heure avant la fin de cuisson, pour éviter qu'ils ne soient trop cuits.

Je les rajoute dans la marmite. On pourrait ajouter d'autres légumes (comme des navets) à ce plat, mais en les ajoutant environ une heure avant la fin de cuisson, pour éviter qu'ils ne soient trop cuits.

Il n'y a plus qu'à laisser cuire à petits/moyens bouillons, au moins 3 heures, idéalement 4.

Il n'y a plus qu'à laisser cuire à petits/moyens bouillons, au moins 3 heures, idéalement 4.

La viande étant un peu grasse (mais pas trop), elle va donner un bouillon savoureux dans lequel le parfum des légumes va se diffuser. Le vert des poireaux, bien cuit et imprégné des différentes saveurs, est très bon, il ne faut pas le jeter...

La viande étant un peu grasse (mais pas trop), elle va donner un bouillon savoureux dans lequel le parfum des légumes va se diffuser. Le vert des poireaux, bien cuit et imprégné des différentes saveurs, est très bon, il ne faut pas le jeter...

Il n'y a plus qu'à déguster dans une assiette creuse avec un peu de bouillon, du bon pain de campagne et une bonne moutarde forte !

Il n'y a plus qu'à déguster dans une assiette creuse avec un peu de bouillon, du bon pain de campagne et une bonne moutarde forte !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
un bon plat d'hiver !
Répondre
A
Un joli plat de saison, j'adore !
Répondre